Presse à vis Q-PRESS® de HUBER en en fonctionnement dans une entreprise de traitement des déchets

Une alternative intelligente – L‘exemple de la société François

Ces dernières années, les presses à vis se sont largement imposées dans le domaine de la déshydratation des boues en excès municipales et industrielles et sont devenues incontournables sur ce marché comme une alternative économique, nécessitant peu d'entretien et facile à utiliser face aux centrifugeuses, presses à bande ou filtres-presses. HUBER a depuis équipé plusieurs milliers d'installations et ces machines ne sont pas seulement utilisées pour la déshydratation des boues des stations d'épuration municipales, mais aussi pour les boues résiduelles industrielles (par ex. les boues de flottaison, les boues contenant des fibres, etc.) et même les boues minérales comme celles issues de l'exploitation minière ou provenant de la construction de tunnels.

HUBER Q-PRESS® presse à vis installée sur une semi-remorques

Ces dernières années, les presses à vis se sont largement imposées dans le domaine de la déshydratation des boues en excès municipales et industrielles et sont devenues incontournables sur ce marché comme une alternative économique, nécessitant peu d'entretien et facile à utiliser face aux centrifugeuses, presses à bande ou filtres-presses. HUBER a depuis équipé plusieurs milliers d'installations et ces machines ne sont pas seulement utilisées pour la déshydratation des boues des stations d'épuration municipales, mais aussi pour les boues résiduelles industrielles (par ex. les boues de flottaison, les boues contenant des fibres, etc.) et même les boues minérales comme celles issues de l'exploitation minière ou provenant de la construction de tunnels.

De nombreuses STEP municipales et industrielles, en particulier les plus petites, ne possèdent pas leurs propres systèmes de déshydratation, mais misent entièrement sur des contrats avec des entreprises locales de traitement des déchets. Les boues générées sont stockées temporairement sur le site de la station d'épuration, puis sont déshydratées à intervalles réguliers (une à deux fois par an) au moyen d'installations mobiles, montées dans des conteneurs ou sur des remorques. Ces boues sont alors généralement évacuées et recyclées par l'entreprise de traitement des déchets.

La société François, basée à Rittersdorf, dans la région de l'Eifel, est une PME spécialisée dans le traitement des déchets et propose ce service à de nombreuses communes et industries locales. Pour celà, on a de plus en plus souvent recours à des presses à vis installées sur des remorques ou des semi-remorques. Un critère important est que ces installations mobiles fonctionnent automatiquement et soient équipées d'une surveillance ou d'un accès à distance, afin de pouvoir être exploitées sans présence de personnel après le démarrage. La société François dispose actuellement de deux presses à vis Q-PRESS® 440.2 de marque HUBER, montées sur des remorques à deux essieux, ainsi que d'une presse à vis Q-PRESS® 620.2 de marque HUBER qui a été installée sur une semi-remorque, conformément à leurs cahiers des charges. Les installations ont été conçues et fabriquées par HUBER spécifiquement selon les souhaits de la société François. Les unités mobiles de la taille de la Q-PRESS® 440.2 représentent une solution idéale en termes de logistique et de débit et sont donc adaptées aux stations d'épuration de petite et moyenne taille afin de déshydrater leurs boues.

En plus de ces activités de déshydratation à la demande avec des installations mobiles, François a aussi des partenariats avec des entreprises industrielles. Ainsi, elle réalise depuis de nombreuses années l'élimination des boues d'un grand transformateur de lait de la région. Pour cela, François a remplacé le système de déshydratation existant sur le site de la laiterie par des presses à vis Q-PRESS® 440.2 de HUBER et les exploite dans le cadre d'un contrat d'élimination des boues.

YouTube video François: https://www.youtube.com/watch?v=vNZ5tEMQFHg