Récupération durable de la chaleur pour une oasis de bien-être

Un hôtel neutre en carbone grâce à la technologie HUBER ? Mais oui, Valsana.

Hôtel Valsana, Arosa (courtoisie de Valsana)

Le complexe Valsana Hotel & Apartment de Arosa, chauffé à 100 % sans combustibles fossiles, établit de nouvelles références pour son concept d'énergie durable. Ici, l'hôtel-boutique lifestyle de Arosa, destination de vacances très prisée dans les Alpes suisses, a déjà prouvé en 2017 que la durabilité peut être réalisée avec succès en harmonie avec la nature et les besoins des clients grâce à une approche intégrée dans l'hôtellerie de haut rang. Cette approche novatrice du groupe hôtelier Tschuggen, propriétaire du Valsana, a été mise en œuvre bien avant que le débat sur le climat ne devienne omniprésent. Le bilan après deux ans de fonctionnement est extrêmement positif et les attentes ont été nettement dépassées.

La totalité de la production de chaleur du complexe hôtelier, 40 chambres et 20 appartements au total, est obtenue à la fois à partir de la chaleur résiduelle de l'hôtel provenant de diverses sources et de sondes géothermiques. L'élément central du concept énergétique est une réserve de glace de 850 m³ (stockage latent) qui, en combinaison avec les pompes à chaleur, assure l'équilibre thermique du complexe immobilier. Si les pompes à chaleur consomment de grandes quantités d'énergie, l'eau du réservoir de stockage peut être refroidie au point de geler. Si la chaleur dégagée est plus importante que l'énergie extraite du réservoir de stockage, l'excédent de chaleur est envoyé dans le bassin d'eau, ce qui fait à nouveau fondre la glace. L'eau peut alors chauffer jusqu'à 15°C.

Prétamisage (6 mm) des eaux usées avec la presse de lavage HUBER WAP®
Echangeur de chaleur HUBER RoWin dans le local technique du Valsana

L'échangeur de chaleur pour eaux usees HUBER RoWin joue un rôle prépondérant dans le processus de récupération de chaleur. Cela signifie que 50% de la chaleur résiduelle des eaux usées, qui sont générées à une température d'environ 23°C, est récupérée sur l'énorme consommation en eau des cuisines et surtout de l'espace bien-être. Les eaux usées sont rejetées dans le réseau d'assainissement à une température d'environ 10°C. La contribution de la chaleur des eaux usées au besoin total de chaleur du complexe hôtelier est très importante, plus de 15 %, contribuant ainsi à une réduction notable des émissions de CO2.

L'ensemble de l'installation de récupération de la chaleur résiduelle, incluant l'échangeur de chaleur HUBER RoWin, se trouve dans le local technique, en exécution cartérisée et sans odeurs. L'installation reste accessible à tout moment et son fonctionnement est entièrement automatique. Avant que les eaux usées ne soient alimentées dans l'échangeur de chaleur RoWin, elles sont pré-tamisées avec un tamis perforé de 6 mm (presse de lavage remaniée HUBER WAP® 4).

À Valsana, seules les eaux usées produites sur le site sont utilisées, le réseau d'assainissement public n'est pas utilisé pour le chauffage. Cet exemple montre clairement la mise en œuvre avec brio de l'échangeur de chaleur HUBER RoWin, même avec un faible débit d'eaux usées de 1 litre par seconde en moyenne. Pour un rendement thermique optimal, le projet a mis en place un fonctionnement par charges (mode par lots).

L'échangeur de chaleur HUBER RoWin est adapté aux nouveaux projets de construction et à la modernisation des installations de production de chaleur existantes. Combinée avec des systèmes énergétiques alternatifs, cette technologie peut être utilisée pour exploiter une importante source d'énergie jusqu'alors laissée pour compte.

 
Un grand merci au propriétaire de Valsana (www.valsana.ch),au groupe hôtelier Tschuggen, au planificateur en énergie Broenner AG (www.broenner.ch)et à toutes les personnes impliquées grâce auxquelles ce projet novateur a pu se réaliser.